Zénon

Barbare et isaurien nommé à l’origine Tarasicodissa, Zénon (426 - 492 ap. J.-C.) se maria avec Ariadne, la fille de l’empereur byzantin Léon Ier. Pendant qu’il était engagé en tant que commandant de l’armée de l’Asie, il reçut le nom de Zénon. À la mort de son beau-père, il prit le trône en 474 au nom de son fils, Léon. Pourtant, lorsque celui-ci mourut, il prit le nom de l’empereur. Une légende intéressante est venu se griffer sur l’histoire de cet empereur. D’après Jornandès, Zénon aurait ordonné à un de ses officiers de tuer sa femme, que l’on soupçonnait de l’avoir trompé avec Anastase le Silenciaire. Or, Ariadne, avertie du complot, se réfugia chez l’évêque Acace, qui parvint à convaincre Zénon de la laisser rentrer au palais. Selon la rumeur, Ariadne se serait vengée de son mari, celui-ci ayant perdu la connaissance lors d’une syncope, en l’enfermant dans un tombeau. Il faut souligner que la véracité de cette histoire est douteuse. Après la mort de Zénon, Anastase prit le trône et se maria enfin avec Ariadne, qui mourut en 515.

Liens à cette référence dans les documents