Avantages de la viduité (en lat. De bono viduitatis)

Les remarques les plus élaborées de Saint Augustin sur la vidiuité paraissent dans Avantages de la viduité ou lettre à Julienne veuve, une lettre écrite probablement en 414 et reliée aux Biens du mariage. Les deux textes considèrent ces deux états de la vie : Augustin, comme les autres théologiens de l'époque, note la supériorité de l'état vierge, tout en valorisant le mariage. Il insiste sur le besoin d'humilité de la part des vierges, malgré la supériorité de leur état.

Liens à cette référence dans les documents