Simon le Magicien, en lat. Simon Magus

Praticien de la magie de Samarie (Ier siècle ap. J.-C.) qui, dès qu'il devint chrétien, fut condamné comme hérétique. Selon les Actes des Apôtres 8, 9-24 dans le Nouveau Testament, il offrit d'acheter des apôtres Pierre et Jean le pouvoir de transmettre l'Esprit Saint, d'où vient le terme de simonie - l'achat ou la vente des choses sacrées. En plus, selon certains d’entre les premiers chrétiens, il était le fondateur du gnosticisme post-chrétien, une secte hérétique dualiste qui prèche le salut par la connaissance secrète.

Liens à cette référence dans les documents