Sainte Seconde

Martyre à Tuburbe, en Afrique, avec sainte Donatille et sainte Maxime pendant la persécution de Dioclétien. À douze ans, elle fut exposée aux bêtes, qui ne lui firent aucun mal, et eut ensuite la tête coupée pendant la persécution de Valérien et de Gallien.