Saint Phocas de Sinope

Martyr et jardinier à Sinope au IVe siècle. Phocas avait fait de sa maison une espèce d'hospice où il recevait les voyageurs qui ne savaient où loger. Il fut dénoncé comme chrétien lors de la persécution de l'empereur Dioclétien et a offert l'hospitalité aux soldats chargés de l'exécuter. Ignorant son identité, les soldats ont accepté l'invitation. Pendant la nuit, Phocas a creusé sa propre fosse, a prié pour lui-même, puis au réveil des soldats leur a révélé son nom. Il fut décapité et enterré dans la tombe qu'il avait creusée lui-même.

Liens à cette référence dans les documents