Gygès (en grec ancien Gúgês

Roi de Lydie à partir d'une date entre 708 et 687 av. J.-C., il mourut entre 680 et 648 av. J.-C. Le règne de Gygès marqua le plus haut point du royaume, étendant son territoire. Selon Hérodote, le prédecesseur de Gygès, Candaule, "ne cessait de vanter la beauté de sa femme à son confident Gygès, qui était le fils d'un de ses gardes. Pensant que Gygès doutait des charmes de la reine, Candaule lui ordonne de faire tout son possible pour la voir nue. Gygès, qui s'estime indigne de cette proposition, refuse. Le roi parvient à le rassurer et Gygès accepte finalement de se cacher dans la chambre royale au moment où la reine se déshabille, mais celle-ci s'en aperçoit. Elle décide alors de ne rien laisser paraître et prépare sa vengeance contre le roi qu'elle tient pour l'auteur de cet outrage. Le lendemain, elle convoque Gygès et lui propose un marché : soit il assassine Candaule pour obtenir sa main et le trône de Lydie, soit il est exécuté. Gygès choisit alors de poignarder le roi et s'empare du trône".

Liens à cette référence dans les documents