Amon de Toul (en latin Amonis)

Considéré comme saint par l'Église catholique, Amon dût quitter Toul au moment de la retraite d'Attila suite à la bataille des champs Catalauniques en 451. Selon la tradition,un rocher qui faisait obstacle sur la route d'Amon s'ouvrit puis se referma sur lui pour le cacher de l'armée d'Attila.
Voué à une vie de pénitence, il se retira souvent dans une grotte avec des cavités en forme de cellules.

Liens à cette référence dans les documents