Le mariage sous L'Ancien Régime

Un homme pousse sa femme dans une brouette (1630-1665)

Un homme pousse sa femme dans une brouette
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
X

Texte en haut

qui a le coeur de putein il a le foye de paillardise.
c'est grand miracle quant vne feme meurt sans fe folie.
quand vn hõme va voir les puteins il merite d'estre genin.
elle n'en a pas ietté sa part aux chiens elle en a encor de uilains restes.
elle n'a qu'vn vice qui la couure depuis la teste jusques aux pieds. c'est qu'elle ne uaut rien du tout.
X

Cachet

B.R.
X

Brouette

La brouette, comme les crochets, ressemble aux cornes.
X

Le mari qui pousse sa femme

X

La femme poussée par son mari

X

Légende

  • Ce n'est ny baril de Vinaigre
  • encor moins Verjus de mon cru
  • Mais helas une Eschine maigre
  • que ie brouette a LVSTVCRV.
X

Texte en haut

Qui a le cœur de putain il a le foie de paillardise.
C'est grand miracle quand une femme meurt sans faire folie.
Quand un homme va voir les putains il mérite d'être jeannin.
Elle n'en a pas jetté sa part aux chiens, elle en a encore de vilains restes.
Elle n'a qu'un vice qui la couvre depuis la tête jusques aux pieds: c'est qu'elle ne vaut rien du tout.
X

Légende

  • Ce n'est ni baril de vinaigre
  • Encore moins verjus de mon cru.
  • Mais hélas une échine maigre
  • Que je brouette à Lustucru.
X

Lustucru

Voir les autres gravures au sujet de la figure menaçante de Lustucru.
X

Femme dévalorisée

La comparaison de la femme à un baril de vinaigre est encore plus désobligeante quand on note qu'elle vaut moins que le verjus qui vient des raisins verts, pas encore mûrs.
X

Maxime misogyne

Le texte ici consiste d'une série de maximes, misogynes pour la plupart. Celle-ci suggère que la femme dans la brouette se caractérise par ses appetits sexuels.
X

Maxime misogyne

Le texte ici consiste d'une série de maximes, misogynes pour la plupart. Celle-ci paraît incomplète, mais suggère que la femme typique fait des folies.
X

Maxime

Le texte ici consiste d'une série de maximes, misogynes pour la plupart. Celle-ci semble faire des reproches à l'époux qui fréquente les prostituées.
X

Maxime misogyne

Le texte ici consiste d'une série de maximes, misogynes pour la plupart. Celle-ci déclare que la femme ne vaut rien, ne représentant que "de vilains restes".
X

Maxime misogyne

Le texte ici consiste d'une série de maximes, misogynes pour la plupart. La dernière est particulièrement dure dans son insistance sur la dégradation de la femme.
Annotations    
  • Transcription de texte
  • Commentaire sur la transcription
  • Graveur ou bibliothèque
  • Objets
  • Personnages
  • Transcription en français moderne

Bibliothèque Nationale de France (Cabinet des Estampes)

Un homme pousse sa femme dans une brouette