Le mariage sous L'Ancien Régime

Le poème « Pour un astrologue Cocu » fait partie du recueil Les satyres bastardes.

POUR VN ASTRO-
logue Cocu.

  • TV regarde Astrolgoue aux A-
    ſtres ordonnees,
  • Et par elle predits à tous les
    destinees,
  • Par elles tu cognois les trauaux à venir,
  • Auſquels on ne peut point iamais con-
    treuenir,
  • Mais de ce que ta femme à pluſieurs eſt
    commune,
  • Par elle tu n’en peux cognoiſtre choſe
    aucune,
  • Saturne eſt trop loingtain, aueugle eſt
    en apres,
  • Le blanc d’entre le noir ne diſernant de
    pres ,
  • Mercure eſt empeſché aupres de ſon
    amie,
  • Et la Lune s’eſcarte au beau mont de
    Latruie,
  • Le luiſant Apollon s’adonne à ſes amours,
  • Ayant les yeux honteux, la vierge faict
    ſon cours,
  • Les autres affaires ont Mars ſa venus
    regarde,
  • Venus, Mars, Iupiter à Europe prend
    Garde,
  • Ainſi tu ne peux donc ta femme apper-
    ceuoir,
  • Quand ſon amy l’embraſſe, & moins
    tes cornes voir.