Myrmidons (en gr. Murmidones)

Selon la tradition grecque, comme l’île d'Égine manquait d’hommes par suite d'une peste, le roi Éaque pria son père Zeus de repeupler l'île déserte, ne demandant pas plus de sujets que le nombre de fourmis sur le chêne sacré qu'il avait consacré à son père. Zeus exauça sa prière en métamorphosant tous les fourmis sur l'arbre en guérriers, ainsi créant les Myrmidons. Le fils d'Éaque, Pélée, amena une partie des Myrmidons dans la Phthiotide en Thessalie. En outre, c'était sous le commandement d'Achille que les Myrmidons démontrèrent leur vaillance à la guerre de Troie.
Selon le Dictionaire critique de la langue française (1787-88), myrmidon était un terme péjoratif qu'on appelait un [j]eune homme de petite tâille et de peu de considération; ou, [un] homme qui s'oublie, et qui veut le disputer à des persones qui sont au-dessus de lui.