Sainte Maxime

Martyre à Tuburbe, en Afrique, avec sainte Donatille et sainte Seconde pendant la persécution de Dioclétien. Maxime fut abreuvée de fiel et de vinaigre par ordre du proconsul Anulin, battue cruellement, étendue sur le chevalet, brûlée sur des grils et frottée de chaux. Après ces tourments, elle fut exposée aux bêtes, qui ne lui firent aucun mal, et eut enfin la tête tranchée.