Marie Ire Stuart

(1542 – 1587). Reine d’Écosse (1542-1567) et de France (1559-1560). Fille de Marie de GuiseGuise et de Jacques V d’Écosse. Tandis que sa mère exerçait la régence, elle fut fiancée au dauphin et élevée en France, où elle reçut une éducation très soignée. Après un règne très bref, la mort de son mari François II (1560) l’obligea à regagner l’Écosse. La révolte presbytérienne et nobiliaire s’opposait à son catholicisme et à son désir d’autorité. Elle épousa en 1565 Henry Stuart, lord Darnley, chef du parti catholique, père du futur Jacques VI d’Écosse. En 1567, Darnley fut assassiné et Marie Stuart se remaria avec Bothwell, l’un des principaux responsables de ce meurtre. Cette union provoqua une révolte générale, et la reine, vaincue, fut contrainte d’abdiquer en faveur de son fils Jacques VI (1567). Réfugiée en Angleterre (1586), elle se laissa impliquer dans plusieurs complots contre Élisabeth, ce qui provoqua sa mise en jugement (1586) et son exécution (1587). La fermeté et le courage dont elle fit preuve lors de sa fin tragique, sa beauté, sa culture, sa vie romanesque inspirèrent de nombreux écrivains.