Diagalangæ

[...] [C]ompoſition de poudre ſtomachale hyſterique, dont le petit galanga fait la baſe ; la doſe en eſt depuis demi ſcrupule, juſqu'à deux ſcrupules.