De singularitate clericorum (De la singularité des clercs)

Une œuvre publiée au IIIe siècle, plus souvent attribuée à saint Cyprien, mais parfois à Origène et à saint Augustin aussi. L'auteur combat les abus de membres du clergé qui cohabitent avec des femmes en dehors du mariage et s'efforcent de les mettre en garde contre les dangers de cette vie commune et contre les soupçons auxquels elle expose les clercs.