Concile de Trente

Le Concile de Trente (1545-1563) représente un moment capital de la Contre-Réforme catholique. Il confirme la doctrine du péché originel, insiste sur l’autorité de la Bible spécifique au catholicisme romain et confirme les sept sacrements, dont le mariage. C’est le concile de l’Église catholique le plus important jusqu’au Concile de Vatican II (1962-1965), le seul autre entre le XVIe et le XXe siècle étant le Concile du Vatican I en 1870.
Le mariage est l’objet des premières et des dernières sessions du Concile, spécifiant, entre autres éléments, la nécessité du consentement des parents, de la publication des bans et de la célébration solennelle du mariage pour lutter contre le phénomène du mariage clandestin.