Charles III de Bourbon

Né en 1490, Charles III de Bourbon est consideré comme le dernier des grand féodaux français. Second fils de Gilbert comte de Montpensier, de Clermont, et dauphin d'Auvergne, et de Claire de Gonzague, il avait deux frères et trois soeurs. Ses titres incluaient comte de Montpensier, duc de Bourbon, duc d'Auvergne, comte de Clermont, prince de Dombes, seigneur de Beaujeu, gouverneur du duché de Milan (1515-1516) et connétable de France, entre autres. Il soutenait initialement le roi Louis XII de France et combattit les Vénitiens à Agnadel (1509) et les forces de Ferdinand II d’Aragon à Navarre (1512). Puis au nom du roi François Ier de France, il défendit la Bourgogne contre Maximilien I de Habsbourg, dirigea une armée à Marignan et défendit le Milanais contre les le Saint Empire Romain Germanique. Cependant, suivant la morte de sa femme Suzanne de Bourbon en 1521, la cousine de celle-ci Louise de Savoie (mère du roi François I de France) revendiqua avec succès les fiefs des Bourbon. Face aux affronts, Charles fut obligé de fuir ses térritoires et de se réfugier auprès de l'empereur Charles Quint à Dombes, qui lui nomma lieutenant général en Italie. Il combattit ensuite les Français aux batailles définitives de la Sesia (1524) et de Pavie (1525), et mourut sans héritier en 1527, d'un coup d'arquebuse pendant le siège devant Rome.