Aréopagites

Serviteurs des divinités qui siégèrent sur l’Aréopage (en gr. Areios Pagos, colline d'Arès, colline du meurtre), un conseil politique, devenu après un tribunal, situé sur une colline à Athènes. D’abord, l’Aréopage n’agissait qu’en surveillant les magistrats et en gardien légal mais, ensuite, il devint tout puissant lors de l’invasion perse. Pourtant, il perdit ses attributions politiques à cause de son opposition aux réformes des chefs démocratiques Périclès et Éphialte. L’Aréopage dura jusqu’au IVe siècle.